Chais pas si vous vous rappelez que je suis le dépositaire officiel du seul authentique coutelas de Rahan, le fils positiviste des âges farouches où les tigres à dents de sabre te coursaient jusque dans les rayons du super-graourh quand tu faisais tes courses du samedi matin, promotion sur les cuissots de buffle, sans rigoler, trois pour le prix de deux, emballé c'est pesé, hé regarde y'a des fjord goût tubercule, miam, c'est pas un tigre à dent de sabre que j'ai vu, là, tapi derrière le rayon layette en peaux de mammouth et slip en cuir ? Bon, bref, c'est moye qui suis le dépositaire de la sagesse ancestrale contenue dans ce coutelas en authentique ivoire de plastique, sagesse ancestrale qui consiste à indiquer son chemin à Rahan en tournant sur un caillou, aïe, ourgh, con de coutelas avoir indiqué à Rahan de passer par roncier, con de coutelas vouloir peau des burnes de Rahan, ou bien ?

Donc du coup Sigmund c'est un peu le petit-fils de Crâo, donc, vu que le dépositaire du coutelas est le fils de Crâo. Crâo qui je le rappelle est mort lors de l'éruption de la montagne de feu en remettant à Rahan son collier aux dents de sagesse et un slip en mammouth bourré de morbacks (ne l'appelait-on pas également Crado, le père de toutes les purulences) que Rahan s'est empressé de brûler, ça tombait bien il avait de la lave en fusion à dispose, vu que c'était en plein lors de l'explosion de la montagne de feu (ah, je vous l'ai déjà dit ? Ce qui me fait rigoler, c'est que vous devez être plein à vous demander de quoi je cause avec ce soi-disant rahan fils des âges farouches). Donc avant de clamser, Craô donne le collier à Rahan en lui énumérant les sagesses qu'il doit respecter : la bravoure devant les tigres à dent de sabre, surtout au rayon slip en peau, la tempérance face au péril de l'eau de vie de groseille, la générosité avec sa carte bleue des âges farouches, la ténacité pour se foutre toujours dans des guêpiers rigolos et enfin la méfiance face aux buissons de ronciers. Et puis la lave arrive, et Crâo hurle à Rahan qui est en train de se carapater avec le collier et aussi son portefeuille en peau de gorak, "souviens-toi de transmettre le collier à ta descendance, tu feras cela en mémoire de moi !". Et Rahan de répondre, "c'est ça l'ancêtre, merci pour collier, et à la revoyure en enfer". C'était un peu trop un rebelle, Rahan ado, alors forcément il s'est gouré il a transmis le coutelas avant le collier (même si j'ai le collier aussi, hein, je vous rappelle). Bon, c'est pas tout ça. Qu'est ce-que je voulais dire ?

Ah oui. Sigmund maintenant c'est le digne rejeton de Crâo, la preuve en image :



Bon en tout cas, ça me permet de caser une photo du Sigmund histoire que vous voyez combien il a trop grandi de sa race et combien c'est vraiment le trop mignon choupi bébé à son papa (déconnez pas il a un couteau, et il comprend ce que je dis, j'ai pas envie de me retrouver avec un sourire jusqu'au fond de la gorge, quand même), quand même trop choupinou vous trouvez pas, hein ? Et cette manière toute choupinou d'étouffer sa proie pour qu'elle ne débatte pas quand il l'égorge ? Choupinou, non ? Enfin, je suis sûr que Crâo aurait trouvé ça choupinou et lui aurait dit "Toi, Sigmund, être drôlement choupinou et prêt à partir se battre dans vie préhistorique drôlement dangereuse, toi pouvoir partir tel fils du vent et toi courir au devant de ta destinée, mais pas par là y'a des ronciers."