Non mais ça va pas la tête ce bébé, il est dingue ou quoi ? Déjà que bon c'est limite limite le nourrisson relou qui se tape des gastro et des bronchiolites pour faire marner ses parents, en plus d'être fourbe au naturel et au galop dans la vie de tous les jours, voilà-t-y pas qu'il nous invente des nouvelles astuces de reloutitude tous les jours. Comme si son quotidien ne suffisait pas, heureusement c'est la nounou qui assure, quelle sainte celle-là, franchement je sais pas comment elle fait, elle doit avoir une prise de Mr Spock, là, c'est pas possible autrement, les mômes elle doit les aligner et plouf un coup de saton dans la carotide et ils dorment pour la journée, je vois que ça sinon elle devient folle. J'aimerais bien qu'elle m'apprenne, pasque bon ça va comme ça le bébé qui crie lorsqu'il est malade (à la salade) et qui crie lorsqu'il est guéri (au céleri). Et en plus qui trouve de nouveaux moyens de nous faire des fourberies, le petit Scapin miniature.

Vous savez que les bébés sont particulièrement attirés par les télécommandes et les téléphones, c'est assez commun. Personne ne sait pourquoi, d'ailleurs. Au début je pensais que c'était pour passer des coups de fil en douce à sa base du complot mondial des bébés, mais non, j'ai bien regardé, il ne parle pas dans le téléphone, même doucement doucement, il ne fait que baver dessus. Pareil pour les télécommandes, ça serait peut-être pour envoyer des signaux en changeant de chaîne sur un rythme prédéfini mais non, c'est juste pour faire tartir son monde. Les trucs oblongs avec des boutons, c'est leur grand truc aux bébés. Ah mais tant que j'y pense, c'est peut-être réservé aux petits garçons, cette louche attirance, déjà occupés à se caresser la télécommande comme leurs papas. Hum, bref. Donc le Sigmund n'échappe pas à la règle, dès qu'on répond au téléphone il se jette sur nous toutes dents dehors, des fois le gars qui essaye de nous placer une nouvelle cuisine il n'entend que des mâchonnements pendant trois minutes et des cris de protestations outrés des parents qui essayent de récupérer leur combiné.

Des fois aussi, on regarde dans la même heure cent trente huit émissions de télé différentes, c'est assez fun, passer du journal au feuilleton relou, là, en se tapant au passage dix-huit talk-show insupportables, quarante écrans vides, soixante-cinq écrans de pub, douze chaines de clips pleins de nanas à nichons et un reportage sur les éleveurs d'escargots nazis (sur Arte). C'est le zapping d'enfer qu'on essaie d'éviter. Mais bon, essayez donc de reprendre une télécommande gluante de bave à un avorton rétif et plein d'ongles, c'est encore moins facile que d'enseigner aux escargots à crier Heil Hitler en levant un seul pédoncule (mais comment veux-tu). A force, ben je me dis que le bébé Sigmund, ben c'est déjà un micro-geek en puissance si ça se trouve, peut-être à force de passer par la rue Montgallet ça lui a porté sur le système, il est contaminé par le virus de l'informatique, déjà technophile à la mord-moi la carte-mère à peine sorti du berceau, c'est-y pas croyab', hein ? Non ? Bon.

Tout était calme dans la maisonnée endormie. Le papa de Sigmund ronflait dans son lit. Sigmund ronflait dans son lit. Même la maman de Sigmund ronflait, mais c'est pasqu'on était super-fatigués à cause de la gastro-exorciste. A l'heure du crime qui portait bien son nom, un hululement démoniaque retentit dans le salon de la maison des Sigmund's, une sirène terrible, un bilibilibilibip hurlant qui jeta les parents de Sigmund hors du lit, pantelants, désorientés du point cardinal, à l'ouest, égarés du Sud, hagards du Nord. Hum, désolé. Sigmund esquissa un demi-sourire dans son sommeil. Mais que se passait-il ? Quelle terrible vilenie avait-il commis pour réveiller ainsi ses parents au plus profond de la nuit (oui je sais minuit c'est pas crô tard, mais après trois nuits entrecoupés de gerbilleries et autres diarrhéttes, c'est hyper tard d'abord) ?
Le sale avorton avait programmé notre super téléphone qu'on a, ousqu'il y a plein de fonctions rigolotes genre par exemple réveil, et l'avait activé pour le soir minuit en tripatouillant tous les boutons couverts de bave. Ce sale minus avait programmé un appareil ménager pour nous réveiller la nuit !

C'est pas de la fourbitude, ça ?