Mesdames, messieurs, bienvenue à bord de ce vol Air-Sigmund à destination du Guatémala. Le commandant et son équipage sont heureux de vous accueillir à bord et vous souhaitent la bienvenue. Notre vol durera approximativement cinq minutes, la température extérieure est du type "on se les gèle" mais à l'arrivée ça s'améliorera nettement, genre "on les emballe en bermuda". Nous allons voler à une altitude assez basse, c'est la faute à Sigmund si on parle ici si souvent de morve et de déjections diverses et variées. Durant le vol, aucun repas ne sera servi, faut pas déconner non plus, ou alors de la purée de brocolis si vous y tenez. Vous y tenez ? Bon alors. C'est vrai que ça calme. Le vol est intégralement non-fumeur, manquerait plus que ça. L'équipage va procéder à une démonstration des consignes de sécurité, merci d'être attentifs, pour une fois.

Le Sigmund a désormais six dents parfaitement fonctionnelles et extrêmement aigües, genre dents de requin, celles qui repoussent tout le temps, fines et tranchantes comme un rasoir. Quatre en haut et deux plus pointues en bas, ce qui permet une prise terriblement efficace, les dents du bas harponnant la proie, par exemple le doigt boudiné de papa, en le crochetant pour l'amener à la verticale des dents du hauts surnommées les faux de la mort, qui s'abattent alors sans miséricorde sur le dessus du doigt en un mouvement de cisaillement qui n'est pas sans rappeler le mouvement pendulaire d'un hachoir à découper dans une cuisine de restaurant vietnamien. La proie est immédiatement et irrémédiablement endommagée, qu'il s'agisse d'une tétine innocente, d'un doigt égaré ou du gras de la main. Au cas où vous seriez capturé, toute manifestation de douleur suivie d'une taloche sont prohibés, à moins que nous vouliez vous faire découper un autre doigt par la Maman-de-Sigmund, avec le hachoir précédemment cité. Les passagers sont avisés de ne jamais laisser traîner quelle que partie corporelle que ce soit à portée des dents de l'enfer.

Le Sigmund a pris l'habitude de se cabrer dans toutes les positions comme un poney sauvage a qui on aurait glissé une termitière dans le conduit à crottin. L'invention du rodéo-Sigmund est toute récente, mais ce sport en pleine expansion compte maintenant deux licenciés, un grand maître, une ceinture noire sixième dent dan et un manuel du combattant codifié par des experts. Les figures sont toutes plus acrobatiques les unes que les autres, et il nous manque encore un Nelson Monfort du rodéo-Sigmund pour commenter les enchainements splendides de cabrette-sur-tapis-à-langer ou autre double-vrille-dans-les-bras-triple-kick-dans-les- roupettes de notre sympathique mascotte. La figure la plus spectaculaire reste le salto arrière genre dauphin au moment précis où vous ne tenez le petit monstre qu d'un bras, l'autre étant occupé à éponger au choix du vomi par terre ou de la morve plein les naseaux. On se demande par quelle étrange filiation ce genre de capacité deauphinophile a pu se loger dans la tête du petit palmipède à roulettes. Les passagers sont avisés de prendre garde à la possibilité d'atteinte irréversible à toute ou partie de leur corps suite à un low kick satonné avec un pied taille trente-sept.

Le Sigmund possède des capacités morvogènes et bavalytiques hors du commun. Il peut produire en une seule journée l'équivalent en bave du volume annuel de la production de minerai de tungstène par le Katanga occidental. Il peut produire en une petite journée l'équivalent en morve de la production annuelle du cachaça (l'ingrédient principal de la caïpirinha) de Saint-Domingue. Il produit également un volume d'autres déjections équivalent à la production de nitrite d'ammoniaque par la Roumanie. Et avec la même odeur. Toutes ces productions organiques sont hautement toxiques et extrêmement corrosives, on a rapporté le cas d'un pantalon noir entièrement rongé par des acides, d'un doudou teckel pratiquement inidentifiable et décoloré par des mâchonnements successifs, d'un bol à nounours en platine irridié entièrement oxydé. La faculté recommande l'apposition des mains de mytosil sur toute blessure résultant de la mise en contact avec ses substance, ou mieux l'amputation immédiate. Les passagers sont avisés de numéroter leurs abattis.

En vue de notre prochain atterrissage, merci d'attacher le harnais de votre siège et de mettre en place votre tétine.