Je me demande bien si les bébés ont froid ou pas. Non pasque comme ils sont réputés pleurer quand quelque chose ne va pas et que Sigmund peut devenir plus bleu qu'un schtroumpf sans perdre le sourire, peut-être que le système nerveux du froid des bébés il est pas bien fini, hein. Quoi ? Quel système nerveux du froid ? Ben le truc là que quand il fait froid lentement tes pieds ils s'engourdissent, que la peau de ta main devient sensible aux petits chocs douloureux, que les centimètres carrés de peau à nu sont rouges et piquants, que tu as la peau des couilles qui se plisse / les tétons qui se figent (rayer la mention inutile) et que surtout tu repenses avec terreur à ce jour maudit de ton enfance où ce connard de jean-claude martin a fait exploser ton oreille gelée avec sa célèbre pichenette surprise pour faire rigoler tout le préau. Ce genre de froid, voyez. J'ai l'impression que les bébés ils ont pas toutes ces sensations, encore que pour jean-claude martin ça soye normal, il est mort maintenant, d'un ulcère perforé causé par le remord de toutes les brimades auxquelles il a soumis une classe entière de 5èmeB (on peut toujours rêver).

Pasque c'est évident que le Sigmund il a méchamment glagla des fois. Bon, je sais qu'il faut pas se fier à la température des mains, vu qu'elle varie du très chaud au très froid en moins de temps qu'il n'en faut à un bébé standard pour te gerber dans le blouson quand tu le tends à la nounou. Dans sa poussette, à l'extérieur, par moins quinze, déguisé en ours polaire, Sigmund a les mains plus chaudes que le cul de frédérique bupois (la copine à jean-claude martin, mais personne n'a vérifié). Dans sa chambre modérément chauffé, avec sa turbulette armoriée, son lit suave et son ambiance cosy, Sigmund a les mains plus froides que celle de jean-baptiste mélégon (aucun rapport avec jean-claude martin, il s'agit de la dernière personne a qui j'ai fait un brin de toilette mortuaire). Non, on n'est pas des parents nés de la dernière pluie, on sait que la température des mains n'est pas le bon indicateur.

Non, pour un Sigmund le bon indicateur c'est la peau des couilles et la taille du gnocchi. Pasque là tu vois tout de suite son niveau d'hypothermie. Avec le simple moyen mnémotechnique suivant : Rocco=j'ai chaud, p'tits pois=j'ai froid. C'est facile à retenir. Vous pouvez le chanter sur l'air "I will always love you", ça facilite. Ou bien "la bite à dudule" si vous préférez, vous faites ce que vous voulez, de toute façon les airs des chansons c'est fait pour qu'on les recycle, moi je chante bien "maman les petits bateaux" sur l'air de "L'aigle noir" et la chanson du mytosil sur "Fernande", alors voyez. Vous la connaissez pas la chanson du mytosil ? Ah. C'est pas grave notez bien, mais bon elle est pleine de rimes riches genre c'est facil', sur le fil, c'est débile etc. Je vous l'enregistrerai un jour et le monde ébloui reconnaîtra mon talent de grand chanteur lyrique, y compris cette pauvre tanche de jean-claude martin. Ah non mince c'est vrai il est mort assassiné par un serial-killer, on l'a trouvé nu avec ses oreilles tranchées fourrées dans la bouche. Pfff.

Quand c'est l'heure du bain et que le Sigmund est à loilpé sur la table de torture et qu'on te le couvre de savon en chantant la chanson du savon (on est très chansons à la maison, c'est un peu comme vivre dans un juke-box permanent. Enfin un juke-box sous acide coupé au mytosil, pour être exact), ben on voit bien qu'il a méga-froid, ses couilles on dirait deux grains de maïs dans un dé à coudre. Mais y dit rien, il chante avec nous la chanson du savon (il fait des bulles pasqu'on lui en met toujours sur la bouche) et même la température extrême du bain n'a pas l'air de lui changer la vie (je suis les préceptes du docteur Barnabé Dodmother, pour qui donner un bain à un bébé c'est comme ébouillanter un homard, les élastiques pour les pinces en moins). En gros ce bébé il est température-proof, c'est affolant.
Bon, il ne me reste plus qu'à lui faire le test de la pichenette de l'oreille en souvenir de jean-claude martin (paix à ses cendres).