Ouais bon d'accord moi la manucure c'est pas vraiment mon truc. Je crois pas avoir jamais laissé un quidam me trifouiller les ongles, me couper les petites peaux, me repousser les cuticules ou me coller des faux brillants (ah non mince ça c'est pour les filles), ni même avoir jamais passé trop de temps à limer moi-même ces ongles dépareillés que je coupe lorsque le besoin s'en fait sentir d'un mâle coup de dent, recrachant les débris sur le sol pour marquer mon territoire comme un okapi adulte qui urine sur la savane pour protéger sa harde (sauf que moi je fais pas pipi, hein). Donc le truc de la manucure, c'est un peu au-delà de ma galaxie personnelle, faut bien le reconnaître, je vois bien que c'est un sujet qui préoccupe beaucoup de monde, vu le nombre de boutiques qui poussent comme des champignons d'orteil autour de notre appartement, mais je ne sais pas qui les fréquente. Si ça se trouve ce sont juste des couvertures pour un trafic international de Nuoc-mam, pour ce que j'en sais. Enfin bref. Les ongles des autres, c'est pas ma partie.

Mais couper les ongles de bébés, là pardon, là je m'y suis mis. Non pasque l'autre Sigmund, là, est capable de vous lacérer l'oeil ou le bras avec la précision et la force d'un lynx mâle adulte dont on tiendrait les couilles dans une main en lui demandant de siffler. Oui je sais, c'est un peu couillon comme truc, mais bon des fois y'a des paris qui vous entraînent très loin, hein, on peut tout prévoir, surtout si on confond Lynx et Alain le fils crétin de la concierge comme dans "Pas chiche de faire siffle au sauvage Alain" au lieu de "Pas chiche de faire siffle au sauvage Lynx". Mince je m'égare (d'Austerliz). Donc je disais l'autre Sigmund, y lacère tout ce qu'il touche, c'est l'enfer, il se ravage la gueule on dirait un film de chatons morts-vivants qui auraient attaqué un truc qui sent le poisson, par exemple un bébé tartiné de mytosil. Donc, quoi, faut agir. Faut lui couper les ongles. les mains ce serait plus pratique et plus vite fait, mais alors comment on joue à "Ainsi font" ? Déjà qu'on joue un peu trop à "un siphon" à cause du rhume, c'est pas le moment de laisser tomber les marionnettes. Si vous avez un peu de mal à suivre, là, vous inquiétez pas, c'est moi qui débloque pasque je mâche un suppositoire Trophires que j'ai pris pour un mentos, mince qu'est-ce que j'ai fourré dans le cul à Sigmund ? Bref. Donc je disais que je suis devenu un spécialiste de la manucure de bébé, qu'est drôlement coton.

Faut voir que l'autre poulpe, là, a toutes les ruses. Déjà il a les ongles qui poussent démesurément vite faut voir comme. Faut les couper tous les deux jours sinon il ressemble à la coureuse, là, celle qu'est morte du dopage mais qu'avait des ongles de trois mètres, bonjour le coté pratique pour le cent mètres, à mon avis c'est pour ça qu'elle gagnait en faisant peur aux autres, et puis aussi le dopage, bien sûr, elle était chargée comme un mule qui porte une bâtée de dynamite, bref le Sigmund il lui ressemble fissa si on n'agit pas. Mais lui ça le gêne pas de taillader tout ce qui passe, y doit se prendre pour Serval, c'est pas possible (tant que j'y pense il a un pyjama jaune, hum...) sauf du coté favoris et cheveux là faudrait faire un effort. Du coup c'est peut-être pour ça qu'il refuse qu'on lui coupe les ongles, ce couillon, avec ses ruses à la mords-moi-le-coupe-ongles, et que je serre les poings de toutes mes forces, et que je tourne la main dans le sens opposé, ou, beaucoup plus fourbe, et que j'enduis ma petite main de salive pour empêcher papa de pourvoir la tenir correctement. L'autre ruse couramment pratiquée est d'avoir des ongles et des doigts beaucoup trop petits, mais il a arrêté après que je lui ai coupé l'auriculaire gauche, quand je vous le disais qu'il avait un lien avec la mafia asiatique, ce couillon de Sigmund (autre que le Nuoc-mam).

Pour lui couper les ongles au bébé, mieux vaut être bien équipé. Pour éventer les ruses fourbes du bébé fourbe, je préconise d'ajouter à la table à langer les trucs de contention qu'on voit dans tous les épisodes d'Urgences, là, quand le gentil schizophrène devient violent et qu'on l'attache pour sa santé, mais si, vous voyez bien, les trucs autour des poignets pour que la main bouge pas (dès fois c'est un gangster au grand coeur qui veut s'échapper pour aller sauver son fils alors qu'il a trente-cinq balles de gros calibre dans le corps dont une juste à coté du pancréas, c'est hyper-grave). Pour les menottes, là, faut des tailles bébés, évidemment. Sinon pour couper les ongles, ben les coupe-ongles c'est pas terrible, trop grand, l'incurvation (?) de la lame n'est pas la bonne, ce qui permet de couper l'ongle d'un adulte permet de ratiboiser deux doigts à un bébé. Non, vaut mieux prendre un ciseau à bout rond (pas pointu hein, pasque au final le truc terminera planté dans votre cuisse) et de couper les ongles en regardant le dessus de la main. Vouais, voilà, c'est mon truc de vieux briscard de la coupure d'ongle, vaut mieux être du coté du dessus que du coté du dessous sauf si on est du coté opposé au bébé (tout ça à condition que le bébé soit sur le dos, hein, sinon vous inversez tout) ce qui peut arriver quand on n'a pas une table à langer multi-orthopédique à roulettes et vérins autour de laquelle on peut tourner, danser, jurer et pratiquer des exorcismes. Ah oui, aussi faut tenir la main du bébé (si vous n'avez pas de trucs de contention) avec la main opposée au coté du corps du bébé sur lequel se trouve la main que vous tenez, si vous êtes face à face. Sinon inversez. Ouah, bon, arrêtez de pleurer, je vais faire un dessin. C'est pas pourtant pas compliqué.

[...]

Il me fait un drôle d'effet, ce suppositoire. Y mettent quoi dedans ?
De l'eucalyptus ? Mon oeil !