Voilà-t-y pas que ce petit polichinelle de Sigmund est malade d'un rhube. C'est la première fois qu'il est malade, ce couillon, et c'est pas rigolo. Non pasque les bébés franchement c'est pas très intelligent, hein : il a le nez bouché, mais il n'a pas encore compris qu'il pouvait respirer par la bouche. Du coup, il persiste à réclamer sa tétine pour s'endormir, et ne comprend que c'est incompatible (un peu comme une carte mère ASUS VMN/48 Chipset Intel et une carte NVIDIA GeForce 7800FX) que lorsque il arrive au bout d'une bonne minute d'apnée. Evidemment, il manifeste ensuite bruyamment sa désapprobation devant cette interruption brutale de l'arrivée d'oxygène, franchement pour un bébé dauphin, il est un peu juste notre jacques maillol miniature. Evidemment il manifeste en chialant aux heures les plus difficiles de la nuit, quand s'extraire du lit bien chaud est une torture innommable. Et vu le tête toute bleu (puis rouge) du boulet, j'suis pas sûr que cette technique soit seulement un nouveau tour à la façon de sa fourbitude. Je crois qu'il a vraiment perdu le mode d'emploi, sur ce coup-là. C'est peut-être que les bébés y sont habitués à respirer par le nez à cause de la tétée et tout ça ?

Bah en tout cas moi je suis preneur d'un conseil éclairé pour savoir comment qu'on peut lui déboucher le nez au bébé hurleur, pasque franchement les nuits entrecoupées, ben j'y ai toujours pas pris goût depuis les biberons du début. Alors bon. J'ai peu tout essayé, notez bien, mais comme je suis pas très bien outillé, le résultat n'a pas été trop probant. Ah oui, c'est aussi pasque ce couillon de bébé y sait pas se moucher. Pourtant c'est pas sorcier, hein, même les joueurs de foot y arrivent avec un geste plein d'élégance, c'est dire si se moucher est à la portée du premier venu avec un QI inférieur à la pointure de ses chaussures. Mais bon les bébés, non. Ah ça pour faire pouic-pouic avec Lola la girafe strangulée, là oui on se la joue terreur du transat, mais pour se désencombrer le tarin dans un bon vieux tire-gomme, on fait moins son Artaban de la poussette. Du coup on a essayé nous-même de lui déboucher la tubulure, mais je n'ai que des outils pas super adaptés au débouchage de nez de bébé.

Moi ma spécialité c'est plutôt débouchage de chiottes bouchés, voyez. Bon, je veux bien que qui peut le plus peut le moins, mais franchement la grosse ventouse rouge elle est plus grosse que la tête à bébé, et puis à trois heures quarante-quatre du matin j'avais du mal à faire un travail de précision, pareil pour le destop, je me voyais mal le verser dans cette toute petite narine sans en foutre partout, franchement c'est mal foutu ces bébés regarde-moi comme c'est tout riquiqui cette narine alors qu'un bon vieux cabinet en faïence blanche là oui t'as la place pour viser, sans rigoler. Après j'ai eu une une idée géniale. Enfin, géniale à quatre heures du matin, s'entend. J'ai voulu utiliser la brosse à chiotte, mais là aussi macache bonneau, trop grosse pour le Sigmund, sans parler de l'impact psychologique d'utiliser cet instrument du malheur (qui a tué Bob l'anaconda domestique, rappelez-vous). Bon c'était pas trop super comme idée finalement, pasque y'avait Sigmund qui chialait à cause des poils en plastique enfoncé dans sa joue, moi qui chialais à cause de Bob, oh Bob qui était si mignon avec sa titite langue toute fourchue, et mon amour-à-tête-incrédule qui nous regardait d'un air j'hésite un peu à les abattre tout de suite, là, avec le ciseau à ongles du Sigmund.

Et puis je me suis rappelé que dans notre période "Nom de code Sigmund" de fixettes sur tout et n'importe quoi, j'avais un jour acheté un mouche-bébé. Pour ceusses qui n'en n'ont jamais vu, le mouche-bébé n'a rien à voir avec un bébé-mouche. Non pasque je me tape déjà le Sigmund je vais pas en plus m'amuser avec un bébé mouche, ça doit pas être facile-facile de changer la couche d'une mouche. Non, un mouche-bébé, c'est une espèce de tube que tu mets dans la narine du bébé pour enlever les crottes de nez, excusez-moi de l'expression vulgaire, je veux dire les mucosités (gluantes et colorées). Pour que ça marche, tu colles le truc dans le nez au bébé et t'aspires hyper-fort. Tu as-pi-res. Faut pas souffler, sinon la tête au bébé elle double de volume, ça fout les jetons. Moi j'ai soufflé évidemment, c'est quand même pas évident de lire une notice écrite tout pitit pitit à quatre heures du matin. Sous la pression, le Sigmund est devenu d'un genre de rouge inconnu style coquelicot qui serait en train de rougir pasque d'un épi de blé lui à fait des propositions indécentes, avec un tête comme un ballon de basket (avec les fontanelles ça faisait les marques et tout). Bon, évidemment il a un peu crié, hein, mais bon depuis une heure qu'il bieurlait, on s'en fichait un peu. Du coup j'ai aspiré hyper-fort, c'est bizarre, sa tête a diminué, il est devenu bleu, franchement si j'aspire hyper-fort de la mort je suis sûr que je peux lui réduire la tête, si ça se trouve, moi, Papa de Sigmund, tout seul à quatre du matin j'ai retrouvé le secret ancestral des Jivaros pour réduire les têtes des explorateurs, et c'est le mouche-bébé.

Pouf, pouf. Tout ça pour dire que vivement le week-end, quand même. J'aimerais bien dormir un peu. Il faudrait que je lui bricole un genre de tétine-tuba, pourqu'il puisse s'endormir ET respirer en même temps, ça serait pas mal. Et pis faut que je pense à déposer mon brevet pour la réduction de tête par mouche-bébé, ça serait trop ballot d'avoir trouvé un moyen de rentabiliser le Sigmund et de se le faire souffler dans sous le nez.