Ah bah, j'aimerais bien savoir comment ça marche le cerveau des bébés. J'ai l'impression que je suis pas le seul, d'ailleurs. Non, pasque si y'avait quelqu'un qui pouvait écrire un dictionnaire français-bébé / bébé-français, franchement ça éviterait des situations pénibles genre je lui masse ce matin pendant une demi-heure le ventre en commentation maximale genre "mais oukilest le bébé à son papa qu'a bobo au ventrou" alors que j'aurais du comprendre que "Ouaaaah ouin ouin ouaaaaaaah ouin" voulait en fait dire "Mais bordel à cul, tu vois pas que j'ai compissé mon pyjama, j'ai le dos trempé, mais t'es con ou quoi tu vois pas que je renifle comme un fennec qu'on aurait plongé dans un baquet d'ammoniaque ?" En même temps, c'est pas juste la compréhension du bébé à roulettes qui m'intéresse, mais le comment du pourquoi du développement de son cerveau. Bon sang mais comment ça marche ce truc. C'est complètement impressionnant, pasque il acquière des capacités à vitesse grand V. Rendez-vous compte, alors qu'avant il se vomissait dessus, maintenant il est capable de viser mon pantalon. C'est incroyable (mais salement vrai).

De mes cours de biologie, je n'ai pas retenu grand chose (à part les haricots magiques du père Mendel et les cours sur la sexualité en quatrième, les schémas en coupe et en couleurs, beurk, quand j'y repense c'était limite pire que les bouchons muqueux) sauf peut-être les histoires sur le développement du cerveau en plusieurs couches comme un mystère au café, sauf que là c'est le meilleur qui est à l'extérieur (dans le mystère au café, la surprise est au centre). Vouais donc bref, dans le cerveau de l'homme, y'a le cerveau reptilien hérité des premiers âges de l'humanité, et puis par-dessus un couche de quand on s'est développé au seuil de la conscience (la glace à la vanille, si vous voyez) et là dessus la cerise sur le gateau, ou plutôt les noisettes sur le mystère, le mystérieux cortex spécifique à l'être humain. Celui qui fait que l'homme est vachement différent de la bête, genre on est capable de rire avec Jean-Marie Bigard d'apprécier la philosophie de BHL de voter pour Iznogoud ah mince j'ai pas d'exemple là tout de suite.

Mais donc, suivez-moi bien si je me goure, un bébé qui nait, est-ce que c'est un petit mystère ou juste la surprise du mystère ? Déjà pour moi c'est un grand mystère comment que ça se fait que je me soye fait flouer dans cette histoire à me retrouver avec le fils d'un parrain des triades asiatiques, mais bon. C'est pas ça que je veux dire. Le bébé, dans son cerveau, y'a déjà les trois couches (en petit) ou bien seulement le noyau du cerveau ? Hein ? Pasque ça change tout, quand même. Moi j'ai bien l'impression que si l'on ouvrait la tête à bébé (ce qui pourrait arriver rapidement avec un ouvre-boite rouillé si ces coliques ne cessent pas), on ne trouverait que le cerveau reptilien. Ca expliquerait pas mal de choses. Ca expliquerait pourquoi les bébés y zont des toutes petites têtes qui grossissent après. Et ben voilà, c'est que le bon du cerveau il arrive après. D'où ? Ben chais pas. Dans les vitamines, peut-être ? Ca expliquerait aussi pourquoi les bébés ils sont si couillons et si fourbes. Ben ouais quoi, comme des reptiles.

Non pasque quand on parle des premiers âges, moi je pense tout de suite aux dinosaures. Bon ok, je pense aussi aux âges farouches et à Rahan mon illustre ancêtre, le prodigieux découvreux, l'inlassable explorateur, le stupéfiant observateur de la nature humaine ("Quand Rahan sentir cette odeur, Rahan savoir que bébé avoir fait dans sa couche en peau de mammouth. Ah non, Bébé avoir vomi sur slip en peau de Rahan, argh, Rahan être vert !"). Ouais c'est ça le cerveau reptilien, c'est le cerveau de dinosaure qu'on partage avec nos ancêtres communs, et franchement un cerveau de dinosaure, j'en ai déjà parlé je reviens pas là-dessus, mais bon c'est pas la Ferrari du cerveau, hein. C'est pas comme le cerveau d'un consultant de chez KPMG, par exemple, pas du tout, hein, même c'est moins bien que le cerveau d'un attaquant d'équipe de foot, c'est dire. La preuve c'est que si tu mets un diplodocus attaquant de l'équipe de France, ben y va pas te mettre une seule tête réussie au fond des filets, hein, c'est pas compliqué pourtant. A la limite un tyrannosaure en défense je dis pas, peut-être y va s'en sortir, mais bon à la limite, limite. Et les bébés ils auraient hérité d'un cerveau de dinosaure, voilà la vérité de pourquoi ils sont si fourbes et incapables de se nourrir tous seuls ou de faire un centre en retrait. En plus y'a l'évolution, les descendants des dinosaures c'est les serpents et les poulets, bonjour l'équipe de choc de la réflexion intellectuelle de la tête.

C'est vachement dur quand même la biologie du bébé. on s'aperçoit qu'on ne sait pas grand-chose sur ces proches cousins de l'homme. Peut-être pasqu'on trouve peu de fossiles de bébés. Ou bien pasque les gens donnent pas assez de bébés à la science pour faire des expériences. D'ailleurs bon, des expériences on peut en faire à la maison, tiens. Je pourrais essayer de voir si Sigmund il aime les souris mortes comme Bob, mon regretté anaconda domestique (un beau jour Bob est mort en s'étranglant avec la brosse des WC qu'il avait confondu avec une souris blanche). D'ailleurs quand j'y repense j'en pleure de désespoir ça apporte de l'eau à mon moulin, Bob / Sigmund, même cerveau, même combat.
Dès ce soir je me débarrasse de la brosse à chiottes.